Crítica Fernando Perez

De l´Exposition “Lignes et Urbains” au Pub Alaudae de Mérida
LIGNE ET URBAIN

L´aquarelle favorise l´expression des attitudes les plus personnelles et intuitives de Rosana Soriano. Son œuvre se traduit par une explosion de couleur qui déclenche un impact immédiat sur les sens et qui entraîne une grande variété de réponses émotionnelles. Ses traits aqueux fluent, énergiques et spontanés, en des compositions qui se développent sur elles-mêmes, nous conduisant à une abstraction lyrique (qui évoque Kandinsky) moyennant des traits de couleur.
Ses paysages quotidiens sont particulièrement remarquables, extraits de la réalité urbaine qui nous entoure, construits à partir d´une vitalité profonde et d´un langage minimaliste, faisant abstraction des édifices jusqu´à ce que ceux-ci soient transformés en des images simplifiées, en des structures de base dominées par les formes cubiques et le trait ferme. Un monde inachevé où les petits personnages surgissent du néant, somnolant sous la sérénité de la civilisation.
Rosana est certainement parvenue à maîtriser la fraîche transparence de l´aquarelle, pour construire un monde nouveau, fait de formes pures et de couleurs structurées dans lequel tout se déplace en un parfait équilibre et une subtile harmonie.